Travailleurs handicapés

Notre champ d'intervention


- Dans le recrutement et l'intégration de votre personnel TH en relation avec le AGEFIPH- CAP EMPLOI
- Dans le maintien en emploi
- Dans le développement des compétences de vos personnels TH : projet professionnel, formation
- Sur la demande de reconnaissance TH d'un de vos collaborateurs suite à un accident de travail, une maladie professionnelle ou non professionnelle
- Sur l'obtention de subventions auprès de l'AGEFIPH - CAP EMPLOI ou SAMETH : aide à l'embauche, aide tutoral, à l'aménagement du poste de travail
- Dans la mise en place administrative du contrat de travail

Pourquoi externaliser cette démarche?


- Vous n'avez pas de fonction RH et ne possédez pas de compétences sur cette matière.
- Vous souhaitez sécuriser votre démarche et vous assurez d'être dans le respect de vos obligations.
- Vous ne savez pas comment faire pour réduire la taxe obligatoire en cas de non respect du seuil de 6%.
- Vous avez une fonction RH mais manquez de temps, d'expertise ou souhaitez améliorer la confiance et le dialogiue social avec vos IRP (DP - CHSCT)

Pour rappel, si votre entreprise compte au moins 20 salariés, vous êtes soumis à l'obligation d'intégrer au moins 6% de votre effectif global en TH.

Pourquoi nous choisir

Au-delà de répondre à une obligation légale, nous vous accompagnons sur une vraie réflexion sur votre politique d'emploi Handicap , dans un esprit sociétal. C'est cet esprit que nous défendons au sein de 3ème Ligne. Nous comptons ainsi parmi nos collaborateurs une personne porteuse d'un handicap.

3ème Ligne est fort d'une compétence en matière de TH, développée de manière trés opérationnelle pendant 18 ans dans des entreprises privées.

Nous pouvons vous conseiller et vous faire obtenir des subventions auprès de l'AGEPIH.

En savoir plus sur l'AGEFIPH

1Que veut dire AGEFIPH ?
Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées. L’insertion des personnes handicapées dans le monde du travail n’est pas une idée neuve en France. Dès les années 1920, deux lois imposent aux employeurs le recrutement des mutilés de guerre. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, une nouvelle loi organise pour la première fois le recrutement de quotas de travailleurs handicapés pour les entreprises de plus de 10 salariés. Mais sans obligation de résultats. En 1975, une nouvelle loi d’orientation instaure une garantie de ressources pour les personnes handicapées et réaffirme le principe d’obligation d’emploi.
2Depuis quand les entreprises ont l'obligation d'employer une personne handicapée ?
Tout change avec la loi du 10 juillet 1987, qui oblige toutes les entreprises privées et publiques de 20 salariés et plus à employer 6% au moins de personnes handicapées. Surtout, cette loi prévoit le versement d’une contribution pour les entreprises privées qui ne respectent pas ce quota. C’est de cette loi que naît l’Agefiph.
3Qu'est-ce que la loi de 2005 : que change-t-elle ?
La loi du 10 juillet 1987 est complétée par celle du 11 février 2005, portant sur "l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées". Cette "loi handicap" instaure notamment un principe de "compensation" qui permet aux travailleurs handicapés d’être sur un pied d’égalité sur le marché du travail, de même qu’une fois en poste. La compensation passe aussi bien par des adaptations techniques du poste (amélioration des accès, changements de machine ou d’outillage...), que par la formation, l’accompagnement ou encore l’aménagement des horaires. La loi renforce également l’obligation d’emploi pour les entreprises de plus de 20 salariés et augmente le montant de la contribution annuelle à l’Agefiph en cas de non-respect du quota de 6% de travailleurs handicapés. Elle étend au secteur public le principe de contribution et créé le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP).
4Quelles sont les dernières legislations rentrées en rigueur ?
Avec la loi de finance de 2011, L’Etat transfère à l’Agefiph des compétences d’administration publiques : - l’instruction des demandes faites par les entreprises pour bénéficier de la reconnaissance de la lourdeur du handicap (RLH),
- le financement et la mise en œuvre des parcours de formation professionnelle qualifiante et certifiante des demandeurs d’emploi handicapés,
- le versement de la prime de reclassement aux sortants de Centre de rééducation professionnelle (CRP)
- A compter du 1er janvier 2013 l’Agefiph assure la gestion et le contrôle de la déclaration annuelle obligatoire d'emplois des travailleurs handicapés (DOETH) faite par les entreprises.
logo_agefiph
logo-sameth